Crapodrôme à Sucy-en-Brie | J'agis pour la nature
logo fnh
baseline fnh
image entête page Crapodrôme à Sucy-en-Brie

Vous êtes ici

> Succès > Crapodrôme à Sucy-en-Brie

Crapodrôme à Sucy-en-Brie

Le dimanche 17 février, on a tous mis la main à la pâte : bénévoles, l'équipe de j’agis pour la nature et l’association R.E.N.A.R.D, pour construire un Crapodrôme à Sucy-en-Brie !

Un Crapodrôme mais c’est KÔA ? 

Un Crapodrôme est une barrière aménagée pour empêcher les crapauds et autres batraciens de traverser une route sur laquelle ils se feraient écraser. Des seaux sont installés à ras du sol le long de cette barrière. Ainsi les amphibiens qui se retrouvent face à cet obstacle vont tenter de le contourner ou de le longer, et pouf ! Dans le seau. Ce système permet de recueillir les amphibiens pour les faire traverser sans danger.

Construction du Crapaudrôme © L’association R.E.N.A.R.D

L’équipe de j’agis était présente sur le terrain !

La forêt de Sucy-en-Brie est séparée du parc des sports de la ville par une route passante,  fatale pour les amphibiens. Mais ce passage est obligatoire pour les batraciens qui quittent à la fin de l’hiver leur bois pour migrer afin de se reproduire dans les mares et autres points d’eau du parc. Pour permettre à un maximum d’individus de traverser en toute sécurité, l’Association R.E.N.A.R.D et sa brigade de bénévoles se sont lancés dans la construction d’un crapaudrôme, pour empêcher les amphibiens aveuglés d’amour de trépasser sous les roues des voitures.

Construction du Crapaudrôme © L’association R.E.N.A.R.D

Des constructeurs  hors pair !

Le dimanche 17 février une vingtaine de bénévoles ont mis en place 200 mètres de barrières, en seulement 1 h 30 !

Instalation de la barrière © L’association R.E.N.A.R.D

Mais ce n’est pas fini !

Il faut encore ramasser et faire traverser tout le petit monde tombé dans les seaux. Ainsi une équipe de bénévoles ou de volontaires ponctuels se relaient matin et soir pour remettre les amphibiens à l’eau. Vous pouvez découvrir l’action en cours ici.

Mise à l'eau des amphibiens © L’association R.E.N.A.R.D

Retrouvez des actions similaires dans les événements associés : Journée Mondiale Des Zones Humides  et L'opération Nationale Fréquence Grenouille.

Mais qui se cache dans les seaux ?

Avant d’être remis à l’eau, les espèces retrouvées sont recensées et on découvre de jolis spécimens : Crapaud commun, Triton alpestre, Triton ponctué, Triton palmé et Grenouille verte… Pour rappel, les amphibiens et les  reptiles sont protégés en France. La destruction ou l'enlèvement des oeufs et des nids, la mutilation, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel sont interdits. Ainsi une demande de dérogation pour les déplacer est nécessaire. L’Association R.E.N.A.R.D, partage avec ses bénévoles cette autorisation et forme les volontaires sur le protocole de ramassage. De plus, elle propose aussi des formations pour permettre d’identifier les individus ramassés, car les données récupérées grâce aux inventaires permettent de mieux connaître les populations d'amphibiens et leur migration ! Avec l’objectif pour l’association d’obtenir une autorisation afin de mettre en place un beau crapauduc !

Crapauds communs (et oui c'est Madame qui porte monsieur) © L’association R.E.N.A.R.D

Grenouille verte © L’association R.E.N.A.R.D

Triton alpestre © L’association R.E.N.A.R.D

Pour avoir plus d'informations, n'hésitez pas à aller sur leur site, et découvrir leurs actions pour la protection de la nature.

 

partager
icone partage facebook icone partage twitter icone partage mail
icone partage print