Les lauréats des primes du bénévolat nature – Juillet 2014 | J'agis pour la nature
logo fnh
baseline fnh
image entête page Les lauréats des primes du bénévolat nature – Juillet 2014

Vous êtes ici

> Les lauréats des primes du bénévolat nature – Juillet 2014

Les lauréats des primes du bénévolat nature – Juillet 2014


Le deuxième jury des primes du bénévolat nature* s’est tenu le 16 juillet. Découvrez les 8 lauréats !

Le prochain jury aura lieu au mois de novembre. La date limite de candidature est fixée au 17 octobre 2014.

 

Jardin partagé – Graines de fermiers
Nice, PACA
Catégorie « Agriculture et élevage »

Un jardin de 5000m² a été mis à la disposition de Graines de fermiers par l'association diocésaine de Nice il y a presque 3 ans. Surplombant la mer de Nice, ce jardin partagé se veut être un outil d'éducation à l'environnement et à l'économie solidaire.  C'est une trentaine de jardiniers qui participent à son entretien tous les jours, un animateur de l’association les accompagnent et favorise la vie du groupe. Les actions se sont multipliées comme : la mise en place des parcelles individuelles, avec une 2eme génération de graines ; la reconstruction des murs en pierres sèches; la construction de mobilier de jardin ; l'enlèvement de certaines plantes envahissantes, etc. Il reste des aménagements à faire avant de pouvoir un faire un réel outil d’éducation à l’environnement et au développement durable pour les visiteurs. Des activités de bénévolat nature pour terminer l’aménagement du jardin sont prévues en juillet et en août, puis les bénévoles pourront participer à l’encadrement de visites et d’animations pour les visiteurs du jardin (centres de loisirs, grand public, etc.).

En savoir plus sur Graines de fermiers >

Des lavognes en Provence en faveur des éleveurs et de la biodiversité – LPO PACA
Vitrolles, PACA
Catégorie « chantier nature »

Les amphibiens constituent le groupe de vertébrés le plus menacé au monde. Au cours des cinquante dernières années, les modifications des pratiques ont entraîné la disparition de 50% des zones humides en France, générant une raréfaction des amphibiens en région méditerranéenne. L'objectif du projet est la création d’un nouveau site de reproduction des amphibiens à travers la création d’une lavogne dans les massifs de basse Provence, sur le Plateau de Vitrolles. Mare dallée destinées à recueillir les eaux de pluie pour permettre aux troupeaux de s'abreuver, ce type de point d’eau est de toute première importance pour la conservation de la biodiversité dans les régions provençales. En créant un point d'eau pour la faune sauvage, l’association souhaite aussi favoriser les activités d'élevage traditionnel et créer des connexions entre le monde agricole et le monde de l'écologie. Les enjeux de conservation des massifs provençaux sont en effet majeurs et le pastoralisme extensif constitue un instrument très efficace de gestion des milieux dans le contexte actuel de déprise agricole. La création d'une lavogne en dalles de pierres sèches empruntera des techniques de construction traditionnelle nécessitant la mobilisation d'un chantier nature bénévole en septembre 2014 et la mise en place d'un suivi naturaliste de type participatif.

En savoir plus sur la LPO PACA >

Chantier chauve-souris – Conservatoire d’Espaces Naturels de Basse-Normandie
Soumont-Saint-Quentin, Basse-Normandie
Catégorie « chantier nature »

 En tant que gestionnaire d'espaces naturels, le Conservatoire s'est engagé depuis plus de 10 ans aux côtés du Groupe Mammalogique Normand (GMN) pour la préservation des chauves-souris bas-normandes. Les chauves-souris sont des mammifères très sensibles au dérangement, notamment en période hivernale, au cours de laquelle de nombreuses espèces rejoignent des sites souterrains pour y passer la saison froide en léthargie. Afin de garantir une protection et une préservation pérennes de ces animaux en région, le Conservatoire et le GMN sécurisent régulièrement des sites identifiés comme prioritaires (car abritant de nombreux individus et de différentes espèces chaque hiver). Une ancienne carrière située sur la commune de Soumont-Saint-Quentin abritant entre 100 et 150 chauves-souris de 9 espèces différentes (sur les 21 présentes en Basse-Normandie) est actuellement en cours de sécurisation, via des chantiers de réinsertion et de bénévoles. Une dernière entrée reste à sécuriser pour permettre une fermeture définitive des lieux. Ce chantier aura lien fin aout ou début septembre 2014, puis sera suivi par un chantier d’insertion pour poser une clôture et un chantier grand public de plantation de haies.

En savoir plus sur le CEN Basse-Normandie >

Arrachage de Renouée du Japon – Fédération des Amis de l’Erdre
Nantes, Pays-de-la-Loire
Catégorie « chantier nature »

Le ruisseau des Sourdes au Port Boyer (dernier affluent en rive gauche de l’Erdre) est un espace semi-naturel en milieu urbain, offrant une oasis de verdure aux habitants du quartier et des environs (promeneurs, joggeurs, aviron, naturalistes…). Sa faune (hérons, grèbes huppés, présence de loutres…) et sa flore typique des zones humides (carex, joncs, iris, œnanthe safranée…) sont un excellent support de communication sur le rôle des zones humides, d’autant plus utile dans un contexte très urbanisé et aux abords d’une rivière nécessitant une phytoépuration plus importante. La flore de ce ruisseau, ainsi que la faune qui en dépend pour se refugier ou se nourrir (amphibiens, oiseaux, micromammifères..) est malheureusement menacée par la prolifération de renouée du Japon sur plusieurs stations relativement importantes (environs 600m²). Cette plante étant particulièrement compétitrice, il est nécessaire de la couper, voire de l’arracher, afin de limiter sa vigueur afin que la flore autochtone puisse reprendre sa place. Cette action vise donc à limiter la prolifération de la renouée du Japon, mais également à communiquer sur les risques qu’elle représente pour les écosystèmes et, à terme, la qualité de vie dans le quartier. L’association mène cette action 2 fois et le prochain chantier d’arrachage aura lieu dans la matinée du samedi 6 septembre.

En savoir plus sur la Fédération des Amis de l’Erdre >

Entre landes et tourbières – Al’Terre Breizh
Glomel, Bretagne
Catégorie « chantier nature »

La réserve de Lan Bern (Centre Bretagne) représente 77 hectares de landes, bois et tourbières dont les richesses faunistiques et floristiques sont incontestables (71 espèces d’oiseaux, 300 espèces d’insectes ; présence de la loutre, 400 espèces floristiques dont des plantes carnivores des zones tourbeuses). Toutefois, faute de sentiers, le site n’est pas vraiment accessible. Ainsi, soit les gens n’y vont pas, soit ils piétinent les landes et les tourbières. L’enjeu est donc de pouvoir accueillir à termes du public dans la Réserve en impactant le moins possible le milieu. L’an dernier, l’association avait déjà réalisé un chantier test avec l'association A.M.V. (gestionnaire de cette Réserve Naturelle Régionale) pour commencer l’aménagement du site et la gestion douce (étrépage et fauche manuelle). Face au succès de ce chantier, les deux structures renouvellent le partenariat en organisant 2 chantiers nature en septembre 2014 (du 02 au 06 septembre, et du 20 au 21 septembre), pour protéger et valoriser la zone de tourbières et de landes de Lan Bern.  Les chantiers Al’Terre Breizh c’est aussi une pédagogie innovante basée sur une approche constructiviste (pour re-construire les savoirs), une alternance théorie et pratique (pour relier enjeu global et passage à l'action) et l’utilisation d'outils coopératifs (pour favoriser l’inclusion du groupe et susciter la participation, le débat sur le développement durable, l’alimentation, etc.).

En savoir plus sur Al’terre breizh >

Participez au chantier « entre landes et tourbières » du 02 au 06 septembre >Participez au chantier « entre landes et tourbières » du 20 au 21 septembre >

Agir au quotidien pour un jardin naturel et partagé – CPIE Bresse du Jura
Bletterans, Franche-Comté
Catégorie « Chantier nature – agriculture »

Le CPIE Bresse du Jura accompagne depuis le début de l’année un établissement accueillant des personnes âgées (foyer logement et Ehpad) au réaménagement de son jardin (jardin + 3 carrés potagers ~1000m2). Il s’agit de créer un jardin favorable à la biodiversité et support d’animations pédagogiques, à destination des résidents de l’établissement mais aussi des publics extérieurs. Ce projet a donc une vocation écologique, pédagogique et sociale. L’aménagement du jardin et son entretien nécessitent des compétences, de nombreuses interventions et une présence sur le site régulière que ne pourra, à court, moyen et long terme, assurer le CPIE et l’établissement d’accueil. Ainsi, dans l’objectif de faire vivre et évoluer le jardin au fil des saisons et de l’aménager progressivement pour la biodiversité, la mobilisation et l’investissement d’un groupe de bénévoles est indispensable. L’association propose donc de former un groupe des bénévoles afin qu’ils soient autonomes dans l’aménagement, l’entretien et le suivi du jardin naturel. La formation (4 séances) aura intégralement lieu dans le jardin. La période prévue est septembre-octobre 2014. Les séances de formation sont des demi-journées ayant lieu le week-end.

En savoir plus sur le CPIE Bresse du Jura >

Un inventaire de la biodiversité dans ma rue : le numérique en bas de chez toi – Les petits débrouillards Grand Ouest
Angers, Pays-de-la-Loire
Catégorie « Sciences participatives »

Cette action est née de la rencontre de l’association les Petits Débrouillards Grand Ouest avec des acteurs du Quartier populaire d'Angers "Grand Pigeon-Deux Croix Banchais", avec le Cybercentre Terre des Sciences du Daguenet et de la volonté d'organiser une semaine d'inventaire de la biodiversité : « le numérique et la biodiversité en bas de chez toi » à destination des habitants du quartier et enfants éloignés des structures culturelles, sociales ou éducatives. Deux programmes de sciences participatives seront suivis durant cette semaine : Les Taxinomes (pour les enfants-adolescents) et Sauvage de ma rue (pour les adolescents-adultes). Cette semaine de découverte des sciences participatives aura lieu les après-midis du 11 au 14 août dans l’ilôt du Daguenet, au sein du Quartier populaire « Deux Croix Banchais ». Des ateliers scientifiques sur la biodiversité seront animés par des médiateurs scientifiques des Petits Débrouillards puis les bénévoles iront explorer le quartier muni d'appareils photos, d'aspirateurs à insectes et de parapluies japonais. Les participants iront ensuite saisir leurs données directement sur les sites Internet des Taxinomes et de Sauvages de ma rue sur les ordinateurs du Cybercentre. Le dernier jour, il y aura un temps convivial en fin d’après-midi pour présenter le bilan de la semaine et co-construire avec les participants la valorisation/restitution des données recueillies auprès des habitants du quartier.

En savoir plus sur les Petits Débrouillards Grand Ouest >
Participez à la semaine de découverte des sciences participatives >

Faucons dans Paris – CORIF
Paris, Île-de-France
Catégorie « Sensibilisation »

De nombreuses personnes sont intéressées par les oiseaux, parce qu’elles ont des souvenirs d’enfance, et/ou parce qu’elles ont l’occasion d’en voir à différentes occasions (dans la nature, à la télévision, dans les livres et les magazines…). Cet intérêt n’est pas forcément synonyme de connaissances approfondies et de participation à leur protection. Le projet « Faucons dans Paris » est porté par le Groupe Faucons qui est composé d'une trentaine de bénévoles du Corif. Son action vise à faire connaître le Faucon crécerelle, à donner envie de comprendre son mode de vie pour en arriver à participer à son étude, sa protection et son recensement. Aujourd’hui le groupe recherche de nouveaux bénévoles et leur proposera par le biais de différents médias, de participer aux ateliers de formation (février-mars), aux sorties sur le terrain (avril-mai), puis à la tenue d’un stand en juin 2015 pour faire découvrir, à leur tour, les Faucons crécerelles de Notre-Dame-de-Paris. Les données d’observation récoltées par les bénévoles lors des sorties terrain seront restituées dans une base de donnée régionale (Faune Ile-de-France) ainsi que dans une autre spécialement dédiée aux Faucons crécerelles et pourraient alimenter des synthèses ou des atlas régionaux.

En savoir plus sur le CORIF >

* Lancées le 4 février 2014, les primes du bénévolat nature sont le fruit d’un partenariat entre la Fondation de France, la Fondation Nature & Découvertes et la Fondation Nicolas Hulot.

partager
icone partage facebook icone partage twitter icone partage mail
icone partage print