Les primes J'agis pour la nature de 2019 | J'agis pour la nature
logo fnh
baseline fnh
image entête page Les primes J'agis pour la nature de 2019

Vous êtes ici

> Actualités & événements > Les primes J'agis pour la nature de 2019

Les primes J'agis pour la nature de 2019

Du 01/01/2019 au 31/12/2019

Découvrez les actions primées par la Fondation Nicolas Hulot en 2019.


Historique

Créées en 2014 par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH), en partenariat avec la Fondation Nature & Découvertes (FND), la Fondation Maisons du Monde et la Fondation de France (FdF), ce dispositif souhaite valoriser les initiatives illustrant que le bénévolat nature est un levier pour sensibiliser et impliquer les gens, initiés ou non, à la nature et sa protection.
Elles sont destinées à des associations inscrites sur la plateforme « J’agis pour la nature » pour la réalisation d’actions collectives bénévoles rentrant dans le cadre de cette plateforme. Trois jurys se réunissent chaque année et accordent un soutien de 1000€ maximum par action sélectionnée. 

Nouveautés

Cette année le dispositif des primes « J’agis pour la nature » évolue dans le but d’encourager les actions de bénévolat nature par et/ou pour les jeunes. L’objectif est donc bien d’impliquer les jeunes adultes (18 à 35 ans) à une des étapes de l’activité proposée. Nous avons reçu de nombreuses candidatures de très bonne qualité, et le choix a été très difficile.
Découvrez dès maintenant 5 exemples d'activités primées par nos membres du jury de J'agis pour la nature.

-> Cliquez ICI pour découvrir toutes les actions primées !

 

Présentation de 5 activités primées

Installation d'une haie et d'hôtels à insectes à Metz

Dans un quartier sensible de Metz, l'association Fruits et vin de metz souhaite ajouter des aménagements dans un jardin partagé, qui contient déjà une cinquantaine d’arbres fruitiers et de la vigne, dont une partie est destinée à faire du vin. Des ateliers sont proposés 1 fois par semaine aux bénévoles pour la création d'une haie fleurie/mellifère d'environ 200 mètres, ainsi que de plusieurs hôtels à insectes. Une dizaine de jeunes issus de différents milieux sociaux ont souhaité s'investir dans la préparation des aménagements : plans, choix des arbustes et du type d'hôtel à insectes.

Opération Balsamine autour du Noireau

L'Association Environnement Vallée du Noireau, en partenariat avec Flers Agglo et le Conservatoire Espaces Naturels Normandie Ouest, organise un chantier d'arrachage de la Balsamine de l'Himalaya, une plante exotique envahissante (PEE) sur les bords de la rivière "Le Noireau". La présence de cette plante nuit à la biodiversité du milieu et favorise l'érosion des berges. Le chantier a lieu fin juin 2019, quand la plante est assez haute et avant que la fleur éclate en libérant les graines. Des activités ludiques et découverte de la rivière seront aussi proposées aux participants. La communication liée à cet évènement a été réalisées auprès des étudiants de Master de Biologie Agroscience de Caen et des lycées agricoles de Sées et de Coutances. L'association a également invité les étudiants de l'Université de Caen et de l'IUT d'Alençon, qui réalisent une étude sur la Vallée de la Vère (affluent du Noireau) à venir participer aux chantiers.

Opération Balsamine autour du Noireau © AEVN

L'observatoire citoyen du littoral Morbihannais

L’érosion grandissante du littoral Morbihannais est préoccupante. Afin d’appréhender cette problématique de manière scientifique, le RIEM propose aux citoyens de s’impliquer dans la collecte de données en autonomie (mesures, photographies, signalements de modifications, observations faune et flore) afin de faciliter la gestion du littoral et d’orienter les gestionnaires vers des solutions d’éco-ingénieries adaptées. Ce sont de jeunes étudiants qui ont participé à la mise en place des outils utilisés lors de l'action et qui vont assurer la formation des bénévoles.

Chantier de restauration écologique - Sauvegarde du gecko vert de Manapany

Nature Océan Indien organise un chantier de restauration écologique en faveur du gecko vert de Manapany. Cette espèce, endémique et en danger critique d'extinction, est notamment menacée par la perte de son habitat. En effet, les espèces végétales indigènes qui l'hébergent et qui sont nécessaires à sa survie (Vacoa, latanier rouge, ...) sont peu à peu étouffées par des espèces exotiques envahissantes (faux poivrier, ...). Venez participer à sa sauvegarde en enlevant les espèces exotiques et en replantant des espèces indigènes ! Les jeunes de l’Académie Des Dalons de la Plaine des Cafres et des scolaires préparent l’action avec leurs encadrants/enseignants et un salarié de NOI  : découverte et sensibilisation à l’action, aide à la préparation du matériel et du chantier.

Protection des Busards en Meuse

Si la plupart des rapaces nichent dans les arbres ou à flanc de falaise, le busard, auxiliaire rare et précieux des cultures, niche à même le sol et plus particulièrement dans les cultures céréalières. De ce fait, chaque année c’est le même scénario : les busards sont des victimes collatérales de la moisson. Pour leur donner une chance d’atteindre leur envol, Meuse Nature Environnement porte depuis 2016 une mission de recherche et de protection des busards en plaine agricole meusienne. Cette mission a pour objectif de mobiliser des personnes pour chercher les nids afin de les protéger. La recherche et protection des busards demandent du monde et du dynamisme. Les jeunes permettront de chercher les nids et intervenir pour protéger les nichées. Sans ces personnes, la protection des busards ne pourra pas se faire.

Jeune busard © MNE

 

partager
icone partage facebook icone partage twitter icone partage mail
icone partage print

Activités à venir

icone lieu
56860 - Séné
icone favoris activites
icone lieu
56470 - La Trinité/Mer
icone favoris activites