Réouverture d’une lande près de Fontainebleau | J'agis pour la nature
logo fnh
baseline fnh
image entête page Réouverture d’une lande près de Fontainebleau

Vous êtes ici

> Succès > Réouverture d’une lande près de Fontainebleau

Réouverture d’une lande près de Fontainebleau

Le site Natura 2000 du massif forestier de Fontainebleau, des Trois Pignons et de la Commanderie, riche d’un réservoir biologique remarquable, doit une part importante de sa biodiversité à la présence des milieux ouverts (landes et pelouses principalement).

Le site Natura 2000 du massif forestier de Fontainebleau, des Trois Pignons et de la Commanderie, riche d’un réservoir  biologique remarquable, doit une part importante de sa biodiversité à la présence des milieux ouverts (landes et pelouses principalement).

A Larchant, ces paysages d’exception souffrent d’une fermeture progressive du milieu par les arbres et arbrisseaux et de l’envahissement par le Pin sylvestre. Cette essence d’arbre, plantée initialement par l’homme, colonise rapidement les landes aux dépens de la richesse et de la diversité écologique de ces milieux.

Afin de lutter contre cette érosion de la biodiversité, l’ANVL organise des chantiers écologiques qui visent à rétablir les landes en retirant les jeunes pins sylvestres s’y développant. Ces opérations s’inscrivent pleinement dans le programme d’actions de préservation et de restauration de ce site Natura 2000 « massif de Fontainebleau » dans le cadre de la coanimation menée par I’ANVL et Office Nationale des Forêts.

A l’automne 2015, avec le soutien de quarante bénévoles provenant de l’entreprise GREEN AFFAIR, une journée d’action a été organisée afin d’arracher et de couper les Pins sylvestre sur une parcelle forestière.

 

Résultats :

Après une journée de dur labeur visant à retirer les espèces ligneuses puis les amonceler en tas, plus de 2 hectares de landes ont ainsi été rouverts. Une partie de ces déchets ont par la suite été récupérés afin de servir pour la réalisation d’un chantier de lutte contre l’érosion au sein du massif.

Concernant le gain pour la biodiversité, celui-ci est manifeste avec une valorisation de la lande à callunes et d’espèces typiques de ce type de milieux : pêle-mêle cette intervention permet la préservation de l’Engoulevent d’ Europe, de l’Erèse coccinelle, ou encore de la Vipère aspic qui sont des animaux connus de ce secteur dont la survie dépendait du maintien de la lande.

Un suivi naturaliste sur plusieurs années permettra de mesurer plus finement la dynamique naturelle et le retour probable d’une faune et d’une flore remarquable.

Cette opération couronnée d’un franc succès est visible au rocher de la justice du bois de la Commanderie.

 

Avant chantier

 

Après chantier

Lien vers la structure : http://www.anvl.fr

 

 

partager
icone partage facebook icone partage twitter icone partage mail
icone partage print