Ligue pour la Protection des Oiseaux | J'agis pour la nature
logo fnh
baseline fnh
image entête page structure

Vous êtes ici

> Ligue pour la Protection des Oiseaux
logo structure Ligue pour la Protection des Oiseaux

Ligue pour la Protection des Oiseaux



Présentation générale

Statut :

Association loi 1901, ou 1908 en Alsace-Moselle

Date de création :

30/04/2013

Historique :

La LPO Hérault existe depuis janvier 2006 et possède une autonomie administrative, juridique et financière. Elle emploie actuellement 8 salariés (un directeur, une comptable, trois chargés de mission, un animateur et 2 soigneuses faune sauvage) et regroupe environ 700 membres

Finalité, objectifs :

L'association a pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’homme et lutter contre le déclin de la biodiversité, par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation L’objectif de son Centre de sauvegarde est la remise dans la nature, après soins et sans dépendance à l’homme, d’animaux sauvages dont certains appartiennent à des espèces rares, menacées ou patrimoniales.

Principales actions, activités :

- Expertise - Education à l'Environnement - Conservation : > Protection des espaces et espèces > Gestion d'un Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage Autres actions menées par le centre de sauvegarde : Les actions de conservation : - La collecte d’information sur la faune sauvage : en répertoriant des informations sur les animaux accueillis (causes d’accueil, âge, sexe, lieu de découverte, …) qui permettent d’alimenter les données naturalistes mais aussi de mettre en place des actions préventives (mise en place de haies, enterrement des lignes électriques, …). - Le baguage : les oiseaux relâchés dans le milieu naturel sont munis d’une bague renseignant la longévité et les déplacements de l’oiseau. - L’étude des oiseaux en soins : le temps de convalescence nécessaire à l’animal permet de réaliser des mesures biométriques, étudier la croissance des jeunes, contribuer à l’épidémio-surveillance des maladies et recherche sur la génétique des populations. Les actions de sensibilisation : - L’animation et la sensibilisation : pour préserver la quiétude des animaux en soins, les centres de sauvegarde sont interdits au public (arrêté du 11/09/92). Cependant, un jardin pédagogique de 1000 m² attenant au centre permettra de sensibiliser les enfants et le grand public aux pratiques respectueuses de l’environnement à travers trois milieux : le verger, la garrigue et la mare pédagogique grâce à des panneaux de présentation et un animateur nature accompagnant les groupes. Des événements de sensibilisation comme le relâcher d’animaux seront également organisés. - La formation : les bénévoles et stagiaires mais aussi les professionnels (pompiers, personnel communal, …) seront formés à la capture et la manipulation des animaux sauvages.
partager
icone partage facebook icone partage twitter icone partage mail
icone partage print